AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -41%
-41% sur l’excellent casque nomade filaire Sony ...
Voir le deal
129 €

 :: Après le rp :: Archives
Contexte de Prisme
Mrs M.
Admin
Mrs M.
Forêt
Messages : 131
Dim 6 Sep - 16:08



Je passais à droite et à gauche, effleurant à peine l'immense bureau en chêne et le tableau métallique vissé au mur du fond.

Ce bureau, je le connaissais bien. J'y avais passé des heures et des heures en mon temps. Je savais que dans ce meuble, à droite, il y avait un pot rempli de punaises dont je m'étais servi contre un de mes camarades une fois, que la chaise en face du fauteuil du directeur – c'était une femme maintenant – était à moitié bancale et que son assise faisait mal aux fesses.

Je savais que le parquais grinçait, m'étant fait prendre une nuit sans lune dans ce même bureau à cause du bruit, que les plantes vertes avaient grand besoin d'eau, même si un ficus semblait survivre ici depuis toutes ses années.

J'en avais vu passer, de nouveaux enfants dans ce bureau. La plupart du temps, ils avaient déjà été choisis, parfois, on leur faisait passer le test ici-même. J'avais toujours eu en horreur cet esprit de compétition, j'avais tout fait pour être moins bon, mais rien n'y avait fait. Premier en mon temps, mais ces souvenirs commençaient petit à petit à s'effacer mais demeuraient présents.

Un enfant entra dans le bureau. Il échangea plusieurs mots avec la femme qui lui expliqua les choses ici, lui assigna un colocataire et le rassura tranquillement sur la vie qu'il mènerait. Elle lui montra le Tableau, la Liste et les numéros. Je vis les yeux de l'enfant briller comme s'il avait un nouveau but dans sa vie, puis partir.

« Travaille, et tu auras un métier Juste dans le futur. Les meilleurs se feront adopter, ceux juste en dessous seront recommandés pour des professions prodigieuses. »

Je restais nuit et jour dans ce bureau. Les journées passaient rapidement, je ne m'ennuyais que rarement. Je voyait leurs Noëls, leurs journées, priais pour qu'aucune situation ne dérape. Si ça avait été le cas, je ne pourrais pas intervenir, croyez-le bien : j'étais était immatériel.

Car oui, j'étais mort. Pour un humain normal, j'étais mort depuis quatre ans et quelques mois. La plupart des enfants qui se souvenaient de moi pensaient que j'avais été adopté, qu'un riche milliardaire s'était pris d'amour filial pour ma personne. Non. Ma dépouille reposait dans la forêt à la droite de l'orphelinat, et seul un camarade, la directrice et quelques professeurs bien placés connaissaient la vérité qu'ils voulaient cacher aux élèves. Ils avaient peur, peut-être ?

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Prisme :: Après le rp :: Archives
Sauter vers: